Les dieux d’Égypte se comptent par dizaines : les grands dieux créateurs, les dieux attachés au domaine funéraire, les génies protecteurs ou malfaisants, etc. La plupart ont forme humaine, certains prennent l’apparence d’un animal qui leur est associé, d'autres possèdent un corps humain et une tête animale. Voici les clés pour les identifier.

Amon

Dieu aux multiples aspects, il est généralement figuré sous les traits d’un homme vêtu d’un pagne et coiffé d’un mortier surmonté de deux hautes plumes. On le trouve aussi fréquemment avec une tête de bélier. Il forme une triade avec Mout et Khonsou à Thèbes.

 

Anubis

Sa tête de chacal noire est caractéristique. C’est parce qu’il garde les nécropoles où rôdent encore aujourd’hui des chiens sauvages que ce dieu funéraire a pris cette forme. Quand il a un corps humain, il se tient debout, quand son corps est celui d’un chacal, il est couché.

 

Aton

Très facile à identifier, Aton est représenté par un disque solaire dont les rayons, terminés par des mains, off rent le signe de vie à ceux qui l’honorent. Il fut adoré durant l’époque amarnienne puis totalement oublié.

 

Bastet

Initialement lionne – donc redoutée –, cette déesse s’est progressivement adoucie pour devenir une chatte souriante, animal très apprécié des Égyptiens. Souvent, elle tient un sistre, instrument de musique consacré à Hathor.

 

Hathor

Souvent confondue avec Isis, Hathor déesse de l’amour, de la maternité, de la joie est souvent figurée comme une femme avec des oreilles de vache coiffée du disque solaire entre 2 cornes. Elle peut aussi avoir une tête de vache ou être tout simplement une vache.

 

Horus

Il existe plusieurs Horus représentés comme un faucon ou un homme à tête de faucon. Les plus connus sont l’Horus céleste, fils de Rê, dont les yeux incarnent le soleil et la lune et Horus fils d’Isis et d’Osiris, l’ancêtre des pharaons. Il est alors coiffé de la double couronne d’Egypte.

 

Isis

Indéniablement la plus populaire du panthéon égyptien, elle incarne la fidélité, la persévérance et la mère. Cette déesse figurée par une femme porte le hiéroglyphe de son nom, un trône, sur sa tête. Epouse d’Osiris et mère d’Horus, elle protège le défunt avec sa soeur.

 

Maât

Fille de Rê, Maât est généralement assise, une plume d’autruche dans ses cheveux. Elle peut être figurée par une simple plume. Elle est garante de l’ordre, de la justice et de l’équilibre du monde. C’est elle qui sert à vérifier la pureté du défunt lors de la pesée du coeur.

 

Osiris

Celui qui préside au royaume des morts est très populaire. Momiforme, le visage vert symbole de renaissance, il se distingue par sa couronne atef : une bombe blanche terminée par un disque solaire, encadrée par deux plumes. Époux d’Isis, persécuté par son frère Seth, il est le père d’Horus et préside à la pesée de l’âme des défunts.

 

Il est l’énergie créatrice, le dieu solaire par excellence. Au matin, il est Khépri. À midi, il est Rê. Le soir, il est Atoum. Au-dessus des autres dieux, il est la divinité majeure de la mythologie héliopolitaine. Avec Amon, ils forment le dieu Amon-Rê. Les pharaons ont le titre de « fils de Rê ».

 

Seth

Il est maudit. Frère d’Osiris qu’il tenta de détruire par tous les moyens pour lui prendre son royaume, il est haï des hommes et des dieux. Protecteurs des oasis, il symbolise le chaos et la stérilité du désert. Son visage fantastique a un museau effilé et de grandes oreilles droites. Il est connu pour la lutte qu’il mena contre Horus, fils d’Osiris.

 

Thot

Ce dieu de l’écriture et du langage, patron des scribes, qui note les décisions des dieux et le résultat de la pesée du coeur, est associé au babouin et à l’ibis. Il est le plus souvent avec un corps humain et une tête d’ibis. Il tient une tablette et un calame pour écrire.